Comment naît un nazi : l'expérience d'un professeur d'histoire qui a transformé ses étudiants en fanatiques - RegardeCetteVideo.fr
x
Comment naît un nazi : l'expérience…
Une maman gorille voit une mère et son nouveau-né : elle réagit en montrant son petit à travers la vitre

Comment naît un nazi : l'expérience d'un professeur d'histoire qui a transformé ses étudiants en fanatiques

14 Mai 2021 • Par Baptiste
1.425
Advertisement

Lorsque l'on étudie la Seconde Guerre mondiale et que l'on est inévitablement confronté à l'horreur du nazisme, on se demande souvent comment il a été possible de créer une telle inhumanité. La question que la plupart des étudiants et des personnes qui se penchent sur l'histoire de cette période ont tendance à se poser le plus souvent est la suivante : comment est-il possible qu'un peuple entier, le peuple allemand, ait volontairement cédé à l'idée du national-socialisme promu par Hitler ? Comment est-il possible que des milliers de personnes aient accepté de soumettre les autres sur la base de cet idéal ? Et encore une fois : comment est-il possible que le peuple allemand ait "assisté", ou même salué, la solution finale imaginée par son Führer ?

Autant de questions auxquelles même un professeur d'histoire, Ron Jones, ne pouvait répondre avec une certitude absolue pour ses étudiants. Afin de leur faire comprendre la naissance du nazisme et la fascination que certains idéaux exercent sur les citoyens allemands ordinaires, Jones a mis en place une expérimentation sociale qui est entrée dans l'histoire sous le nom de "La troisième vague".

image: Wikimedia

Il n'est pas facile d'expliquer avec des mots seulement comment et pourquoi un nazi est né. Ron Jones a dû l'expliquer à ses élèves du lycée Cubberley de Palo Alto, en Californie, dans le cadre d'un cours d'histoire contemporaine. C'était la première semaine d'avril 1967, et le professeur a décidé que, pour démontrer l'attrait et le succès du nazisme de manière exhaustive, il ferait ressentir à ses étudiants les mêmes sentiments qui avaient investi le peuple allemand à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Avec son expérience, il a créé un mouvement social "spontané" au sein de sa classe, en s'appuyant sur quelques points fondamentaux : abolition de la démocratie et accent mis sur la discipline, l'unité et la force. Sa devise était : "La force par la discipline, la force par l'union, la force par l'action, la force par la fierté".

Jones a commencé l'expérience en proposant à sa classe une nouvelle discipline stricte, à commencer par la manière dont les élèves prendraient place en classe : en 30 secondes, ils devraient s'asseoir à leur place en silence et sans bruit. Pour prendre la parole, ils devaient se lever et s'exprimer de manière concise et efficace, en marquant le début de chaque commentaire par "M. Jones". Le professeur est devenu une figure d'autorité, un véritable leader dont les actions ont amélioré de manière significative la production et l'efficacité de la classe.

Le deuxième jour, il a créé un salut distinctif de type nazi pour que ses élèves se saluent en classe et en dehors de la classe afin de souligner leur sentiment d'appartenance à un groupe. À la fin de la journée, Jones avait rebaptisé le mouvement "La troisième vague", reflétant la croyance que la troisième vague d'un tsunami est la plus grande et la plus terrible. Tous les élèves ont suivi les règles de Jones sans protester, et dès le troisième jour, d'autres élèves de l'école ont manifesté le désir de rejoindre la vague créée par Jones. De 30 étudiants à l'origine, ils sont passés à 43. À partir de là, l'expérience s'est progressivement intensifiée jusqu'à devenir presque incontrôlable.

Advertisement

Jones a remis une carte à chaque membre actif du mouvement, comme s'il s'agissait d'une carte de parti, et a assigné des tâches spéciales à chacun d'entre eux : créer des bannières, des drapeaux, bloquer l'entrée aux "non-membres" et procéder à l'initiation d'autres étudiants. La participation et l'enthousiasme des élèves ont augmenté de façon spectaculaire : ils voulaient tous faire partie de la classe de M. Jones, de ce grand groupe soudé. À la fin du troisième jour, le nombre de participants était passé à 200.

Au quatrième jour, les élèves faisaient preuve d'une telle loyauté et d'une telle discipline que Jones a été surpris : certains participants ont commencé à lui signaler qu'un élève ne respectait pas les règles ou échouait dans les projets qui lui étaient confiés. À ce moment-là, Jones a décidé de mettre fin à l'expérience, car il s'est rendu compte de son succès et, par conséquent, du danger incontrôlable que cela représentait.

Jones a alors décidé de mettre fin à tout cela de cette façon : il a dit à ses étudiants que le mouvement de la "troisième vague" n'était qu'une petite partie d'un mouvement d'envergure nationale et que, le lendemain, un candidat à la présidence de ce mouvement annoncerait publiquement son existence. Le cinquième jour, donc, les élèves se sont réunis dans la classe pour regarder le discours télévisé fantôme, mais ce qu'ils ont trouvé, c'est seulement une télévision allumée, sans aucun programme à l'antenne. Jones, à ce moment-là, a clairement expliqué à tous qu'ils avaient participé à une expérience sur le nazisme et qu'il avait suffi de 5 jours pour que le sentiment de supériorité envers ceux qui n'appartenaient pas au groupe prenne le dessus. Il a conclu l'expérience en montrant à ses étudiants un documentaire sur l'Allemagne nazie.

L'expérience sociale du professeur Jones a eu un écho important et on s'en souvient encore aujourd'hui pour expliquer l'origine d'un mouvement autoritaire. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire le livre de Todd Strasser inspiré de ces faits, ou regarder le film allemand de 2008 intitulé "La Vague".

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci