"Je veux vivre mon amour librement" : un prêtre annonce pendant la messe qu'il est tombé amoureux d'une femme - RegardeCetteVideo.fr
x
"Je veux vivre mon amour librement"…
15 photos émouvantes nous montrent comment les gens sont capables de faire de petits mais grands gestes Une poule s'occupe de trois chatons nouveau-nés : la scène est d'une infinie douceur

"Je veux vivre mon amour librement" : un prêtre annonce pendant la messe qu'il est tombé amoureux d'une femme

15 Avril 2021 • Par Baptiste
8.086
Advertisement

Bien qu'il s'agisse d'une pratique répandue dans la religion chrétienne protestante, en particulier aux États-Unis, dans la réglementation millénaire qui fonde la religion catholique, les prêtres ne sont pas autorisés à pouvoir se marier et avoir une partenaire officiellement ; pour cette raison, il n'est pas impossible d'entendre ou de lire des histoires de prêtres catholiques relativement jeunes qui ont décidé de raccrocher leur soutane et de choisir le chemin le plus complexe de tous ceux que l'on peut parcourir dans la vie : celui de l'amour pour une autre personne.

L'incroyable histoire que nous voulons vous raconter aujourd'hui s'est déroulée dans le petit village de Massa Martana, dans la province de Pérouse, en Italie. C'est là que le curé de la paroisse, Don Riccardo Ceccobelli, âgé de 42 ans, a annoncé à ses fidèles, au cours de la messe dominicale, qu'il allait bientôt renoncer aux vœux religieux qu'il avait prononcés dix ans plus tôt et qu'il allait poursuivre un autre rêve, une autre passion : l'amour pour une femme.

Les paroles qu'il a révélées aux fidèles incrédules, et devant la présence de Mgr Gualtiero Sigismondi, ont été émouvantes et éclairantes : "Mon cœur est amoureux, même si je n'ai jamais pu transgresser les promesses que j'ai faites. Je veux essayer de vivre cet amour sans le sublimer, sans le repousser."

Don Riccardo Ceccobelli a ensuite poursuivi : "Je ne peux que continuer à être cohérent, transparent et correct avec l'Église comme je l'ai toujours été jusqu'à présent."

Une décision singulière, mais qui n'a pas été jugée négativement par la Curie, ni par l'évêque qui assistait à la messe au cours de laquelle le prêtre de 42 ans a fait sa révélation. L'amour pour une autre personne est un sentiment parfois ingouvernable, entraînant, mais toujours humain ; et malgré les vœux religieux et la soutane, Don Riccardo est aussi un être humain avec des sentiments humains et compréhensibles.

Advertisement

Mgr Sigismondi, ému, a souhaité paix et sérénité à son courageux collègue : "Que son choix, fait en toute liberté, comme il me l'a lui-même confié, lui assure sérénité et paix. Nous n'avons pas le droit de commenter ce que Don Riccardo a décidé, mais plutôt le devoir de ne pas le priver de l'étreinte de la prière".

Avec son choix audacieux et soudain, Don Riccardo Ceccobelli a secoué l'opinion publique italienne, se demandant quelle est la frontière ténue entre l'amour envers Dieu et l'amour envers une autre personne. Ce jeune prêtre a fait son choix, et nous lui souhaitons également bonheur, paix et beaucoup de sérénité dans les jours à venir !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci