Un homme démissionne et demande ses indemnités de départ : son ancien employeur lui verse tout en centimes - RegardeCetteVideo.fr
x
Un homme démissionne et demande ses…
En 30 ans, il n'a jamais aidé sa femme à faire le ménage : aujourd'hui, il est contraint de lui verser une indemnité de 60 000 euros Il abandonne sa carrière de mannequin pour construire un refuge pour tous les animaux errants de sa ville

Un homme démissionne et demande ses indemnités de départ : son ancien employeur lui verse tout en centimes

12 Avril 2021 • Par Baptiste
4.537
Advertisement

Êtes-vous satisfait de votre travail ? Nous l'espérons, car nous savons bien que la dynamique de travail entre patrons et collègues ne se passe pas toujours sans heurts. Andreas Flaten, employé d'un atelier de réparation automobile connu sous le nom de "A OK Walker Autoworks", qui a connu plus d'un problème dans son travail, le sait bien. Le garçon a démissionné, mais le PDG de la société, Miles Walker, n'était pas du tout content de saluer l'un de ses employés. Il n'était pas disposé à payer à Andreas son indemnité de départ, même après des demandes répétées. Finalement, Andreas s'est retrouvé devant sa maison avec pas moins de 91 500 pièces de bronze, accompagnées d'une lettre avec une insulte sur l'enveloppe. Cette grande quantité de pièces, pratiquement inutilisables, a constitué l'indemnité de licenciement d'Andreas, soit 915 dollars !

via: NY Times

La pile de pièces de monnaie qu'Andreas a trouvée dans ses mains était également totalement inutilisable car elle était recouverte d'une substance huileuse. Lui et sa partenaire ont essayé d'en nettoyer quelques-unes, mais après quelques heures, ils n'ont pu mettre que cinq dollars de côté ! En bref, cet employé a été littéralement puni par son employeur pour avoir simplement démissionné et demandé l'argent qui lui était dû avant de partir. En vérité, les motivations d'Andreas pour quitter le garage et décider finalement de démissionner étaient liées au manque total de sensibilité de son ancien employeur. Avec l'apparition de la pandémie, Flaten a parfois dû aller chercher son fils à la crèche et quitter le travail quelques heures plus tôt. Bien que certains accords aient été conclus entre les deux parties dès le début de la période de travail, le patron de Flaten s'est rétracté au moment où il en avait besoin.

 

Après des demandes répétées de paiement de son indemnité de départ, Flaten s'est retrouvé avec une montagne de monnaie dans son allée. La lettre, dont l'enveloppe portait une expression clairement offensante, contenait la fiche de paie de Flaten, mais pas de chèque. Ces 91 500 pennies étaient son indemnité de départ !

La partenaire de Flaten a partagé l'histoire et publié une vidéo concernant ce malheureux incident. Ce faisant, le jeune homme s'est attiré la sympathie de nombreuses personnes, dont Coinstar, une société qui convertit la monnaie en espèces.

Advertisement

Grâce à l'intervention de Coinstar, Flaten a pu résoudre le problème du nettoyage des centimes et, plus important encore, il a pu obtenir de l'argent dépensable, rendant ainsi l'opération de vengeance de son ancienne société nulle et non avenue.

Malheureusement, le garage où travaillait Flaten a agi dans le respect de la loi, bien que son patron n'ait fait preuve d'aucune empathie ni de compréhension. Nous espérons de tout cœur que votre environnement de travail est très différent de celui-ci !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci