L'histoire d'amour entre l'infirmière et le médecin qui a donné naissance aux gants chirurgicaux et révolutionné la médecine

Baptiste

18 Avril 2021

L'histoire d'amour entre l'infirmière et le médecin qui a donné naissance aux gants chirurgicaux et révolutionné la médecine
Advertisement

Certaines des découvertes scientifiques les plus importantes de l'humanité ont été faites tout à fait par hasard ou à des fins autres que leurs applications ultérieures. Il est curieux de redécouvrir les origines de certaines inventions qui, aujourd'hui, font partie intégrante de notre mode de vie. Avez-vous déjà pensé, par exemple, à la façon dont les gants en latex, que les médecins utilisent encore aujourd'hui dans les salles d'opération, ont vu le jour ? La réponse se trouve probablement dans ce que l'on pourrait appeler une grande histoire d'amour, celle née dans le bloc opératoire du prestigieux "John Hopkins Hospital" de Baltimore, entre l'infirmière Caroline Hampton et le Dr William Halsted.

Ce que le Dr Halsted a fait pour l'amour de sa meilleure infirmière - qu'il a épousée en 1890 - a révolutionné le monde de la médecine.

Advertisement

Pinterest

Avant 1889, les hôpitaux en Europe et aux États-Unis avaient un taux de mortalité de 50 % et les gens se gardaient bien d'y mettre les pieds. Les patients contractaient d'innombrables infections après une opération, très souvent causées par le fait que les chirurgiens et les infirmières opéraient à mains nues ! C'est l'introduction des "gants en caoutchouc" dans les années 1890 qui a changé le destin de nombreux patients. Le Dr Halsted, qui essayait simplement de soulager la dermatite des mains de sa meilleure infirmière, Caroline Hampton, a été le premier à préconiser vivement l'introduction des gants en caoutchouc.

William et Caroline étaient deux excellents professionnels dans leur domaine et tous deux ressentaient une estime mutuelle qui, jour après jour, se transformait en un sentiment plus fort.

Alan Mason Chesney Medical Archives of The Johns Hopkins Medical Institutions

Vers la fin de l'année 1889, cependant, la belle et bonne infirmière, Caroline, est frappée par une mauvaise et persistante dermatite des mains, qui la contraint presque à abandonner son travail. La cause de la dermatite devait être attribuée à la solution antiseptique dans laquelle, avant chaque opération, l'infirmière se trempait les mains. Le Dr Halsted ne pouvait pas permettre à sa collègue très respectée d'abandonner son travail et a tenté de résoudre le problème. Il s'est rendu à la société Goodyear, à New York, où il a fait fabriquer une paire de gants en caoutchouc. L'essai a été un succès et l'hôpital a commandé une grande quantité de gants à l'entreprise. Au départ, ils n'étaient portés que par les infirmières, puis plus tard par les chirurgiens, qui ont constaté une nette diminution du taux d'infections postopératoires.

 

Advertisement

Alan Mason Chesney Medical Archives of The Johns Hopkins Medical Institutions

Le Dr Halsted et Caroline se sont mariés en 1890, couronnant leur histoire d'amour qui avait commencé dans les services d'un hôpital. Ils achètent une belle maison, avec un terrain, en Caroline du Nord et vivent heureux jusqu'en 1922, date à laquelle Halsted meurt. Seulement deux mois plus tard, son âme sœur Caroline est également décédée.

Le monde de la médecine se souvient encore très bien de cette histoire, et nous sommes profondément reconnaissants de l'ingénieuse découverte des gants en latex, qui sont encore si importants pour les médecins et les infirmiers aujourd'hui.

Advertisement