Un test ADN ne permet pas de déterminer qui est le père : deux jumeaux versent une pension alimentaire pour le même enfant - RegardeCetteVideo.fr
x
Un test ADN ne permet pas de déterminer…
Un enfant victime de harcèlement reçoit le soutien d'un groupe de motards :

Un test ADN ne permet pas de déterminer qui est le père : deux jumeaux versent une pension alimentaire pour le même enfant

23 Mars 2021 • Par Baptiste
2.606
Advertisement

Imaginez-vous à la place de la femme au centre de cette incroyable histoire : cinq ans plus tôt, elle avait rencontré un homme qu'elle fréquentait depuis un certain temps, elle en était tombée follement amoureuse et avait finalement décidé de donner naissance à une petite fille. Tout semblait se passer à merveille jusqu'à ce qu'il lui révèle qu'il avait un frère jumeau qui ne lui avait jamais été présenté. Une excuse parfaite pour nier la paternité de l'enfant et une affaire qui s'est terminée directement au tribunal et qui a secoué tout le Brésil.

L'histoire s'est déroulée à Cachoeira Alta, un village rural du Brésil, et il semble que ces deux frères jumeaux ont par le passé exploité leur parfaite ressemblance (ils sont des jumeaux identiques en tous points, même au niveau de l'ADN) pour sortir avec diverses femmes et les tromper sur leur identité : les filles étaient-elles sorties avec l'un ou l'autre ?

La mère de la petite fille, née en 2017, avait commencé à avoir quelques soupçons lorsque, lors d'une rencontre des années plus tôt, l'homme s'était présenté avec la moto jaune qui appartenait à son frère, toujours selon les déclarations de la femme. Le soupçon devient alors légitime : et si la fille était née non pas de l'homme qu'elle pensait fréquenter mais de son frère jumeau ?

Une affaire qui s'est terminée au tribunal, où le juge a demandé un test ADN pour établir lequel des deux était le père biologique de la petite fille née en 2017 ; dommage que les deux frères ne veuillent pas reconnaître leur paternité, et le test, qui a donné un résultat positif, ne peut pas établir lequel des deux frères est le père biologique : étant de vrais jumeaux, ils ont 99,9% d'ADN en commun.

Le juge, dans l'impossibilité d'établir la vérité biologique concernant la paternité refusée, a décidé que les deux jumeaux doivent verser 30% du salaire mensuel minimum à la mère, soit environ 76,88 $, et doivent également partager les coûts pour tous les soins médicaux, les soins dentaires, les vêtements et l'éducation de l'enfant qui a maintenant plus de cinq ans.

Une décision juste à votre avis ? Que pensez-vous de cette histoire incroyable ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci