Une maman parle ouvertement de ce que c'est que d'être le parent d'un enfant hyperactif : "Parfois, je ne sais plus quoi faire" - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une maman parle ouvertement de ce que…
Elle gare sa voiture dans une zone de stationnement interdit et empêche le travail des ouvriers : ils se vengent et la situation précipite

Une maman parle ouvertement de ce que c'est que d'être le parent d'un enfant hyperactif : "Parfois, je ne sais plus quoi faire"

01 Mars 2021 • Par Baptiste
2.441
Advertisement

Si vous êtes parents, vous savez très bien de quoi nous parlons ; nos enfants, quand ils sont petits, ont tendance à faire beaucoup, beaucoup de crises de colère, et non seulement il est très difficile pour un adulte de comprendre la raison de tant de plaintes d'un enfant, mais plus le temps passe et plus il sera compliqué d'essayer de les calmer, de les comprendre. Nous savons que, pour une mère et un père, c'est une grande source de stress de s'occuper constamment de leur enfant, surtout s'il est particulièrement hyperactif, mais cette histoire vous fera changer d'avis : toutes les crises de colère, même les pires, peuvent être gérées.

La publication d'une mère d'une fille souffrant d'un trouble de déficit de l'attention avec hyperactivité a jeté un nouvel éclairage sur ce que signifie être parent d'un enfant particulièrement capricieux et sur la manière de gérer non seulement le petit mais aussi l'état d'anxiété constant du père ou de la mère. L'histoire de cette mère commence alors qu'elle faisait la queue pour payer ses courses au supermarché : "C'est finalement arrivé. Pendant que j'attendais dans la file pour payer, ma Sophie se débattait dans le chariot, en pleurant parce que j'avais confisqué un paquet de chips et parce qu'elle m'avait traité d'idiote pendant que nous faisions la queue. Elle est impitoyable. Je sais. Je vis avec son hyperactivité et son tempérament depuis longtemps, et je ne sais plus quoi faire....

Nous sommes restés dans la queue pendant plusieurs minutes, j'ai ignoré ses crises de colère et refusé de bouger. Pour cette raison, j'ai quitté les lieux publics des centaines de fois. Presque chaque fois, je finis par partir sans ce que j'allais acheter, mais cette fois, j'ai dû être ferme parce que nous avions besoin de choses essentielles à la maison".

Je lui dis pour la dixième fois de s'asseoir pour qu'elle ne tombe pas, puis j'entends une femme derrière moi dire : "Pour l'amour de Dieu, donnez-lui un biscuit pour qu'elle se taise !" J'aurais pu mieux réagir. J'aurais pu expliquer que ma fille de quatre ans a un grave déficit, que j'élève seule mes deux enfants, que je fais de mon mieux et que je n'ai pas d'autre choix que de supporter ça parce que je dois faire des courses. Au lieu de cela, j'entends de ma bouche : "Elle a quatre ans et vous, vous devez vous occuper de vos affaires". Je garde mon calme et je vais payer mes courses à la caisse, mais quelque chose bouillonne en moi. Je suis désignée par une inconnue comme étant la personne avec l'enfant qui ne se comporte pas bien. La personne qui semble paresseuse parce qu'elle ignore les crises de colère ; des larmes coulent sur mon visage pour avoir perdu mon sang-froid ainsi, je me sens terriblement triste de ne pas pouvoir avoir une seule sortie tranquille avec mes enfants....

Alors que j'examine mes achats, une femme s'approche et commence à parler à Sophie. Elle pose des questions pour la distraire, mais me soutient quand Sophie se plaint de vouloir à nouveau des chips. "Non, tu ne peux pas en avoir aujourd'hui. Tu dois être gentille pour ta maman. Elle a besoin que tu sois gentille pour elle. J'ai une petite fille comme toi. Quel âge as-tu ? Quel âge a ton frère ?"

On ne sait jamais ce que les autres vivent. On ne connaît pas les problèmes d'un enfant et les causes de ces comportements, sauf si l'on connaît le combat d'être parent d'une enfant comme la mienne, donc on ne peut pas me juger. Mais un seul acte de gentillesse suffit pour qu'une mère se sente tranquille et heureuse. Merci à cette femme au supermarché aujourd'hui pour avoir fait preuve de gentillesse envers moi et mes enfants. Merci de nous avoir raccompagnés. Merci pour votre soutien. Les mères doivent se serrer les coudes.

Une histoire qui raconte mieux que toute autre ce que cela signifie d'être parent d'un enfant hyperactif ; il ne faut pas juger, même si parfois ce n'est pas facile du tout, mais il suffit d'un acte de gentillesse pour comprendre que se mettre à la place des autres est parfois la bonne chose à faire.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci