Chaque jour, il marche 6 km avec son grand-père pour aller à l'école : le jour de sa remise de diplôme, il fond en larmes de joie - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Chaque jour, il marche 6 km avec son…
Un garçon de 17 ans est enfin adopté par un couple gay après avoir été rejeté par 9 familles différentes Tous les goûts sont dans la nature : 15 idées fashion qui nous laissent perplexes

Chaque jour, il marche 6 km avec son grand-père pour aller à l'école : le jour de sa remise de diplôme, il fond en larmes de joie

Par Baptiste
38.771
Advertisement

Si vous avez le "malheur" de naître dans un pays particulièrement pauvre ou dans une famille qui vit bien en dessous du seuil de pauvreté, la seule arme vraiment efficace pour changer votre statut est une bonne instruction. Efraín Delgado est un garçon de 11 ans originaire d'une zone rurale d'Argentine qui a enfin terminé l'école primaire malgré des difficultés évidentes pour se rendre à l'école. Le garçon est sous la garde de son grand-père et, avec lui, il fait 6 km à pied tous les jours pour arriver à l'école à temps pour les cours. Efraín n'a jamais manqué une leçon et sa détermination et ses sacrifices sont un exemple pour tous.

Le jeune élève vit dans une zone rurale de l'Argentine, plus précisément à Pampa del Indio, un village de la province du Chaco, dans le nord du pays. Efraín a été immortalisé dans une photo très émouvante, qui a fait le tour du monde : le jeune homme a reçu son diplôme d'école primaire et n'a pas pu retenir ses larmes de joie. Lors de la petite fête de fin d'année, le professeur Hugo Baricheval a remis le diplôme à Efraín, accompagné de son grand-père, qui a éclaté en sanglots. Son grand-père, débordé par l'émotion, s'est également couvert le visage avec sa main devant la caméra.

 

image: Anita Artaza

Hugo Baricheval, le professeur d'Efraín, a raconté l'histoire derrière cette importante photo : "Atteindre ce résultat a coûté à Efraín beaucoup d'efforts. Il vient d'une famille très modeste. Sa mère l'a laissé aux soins de son grand-père dès son plus jeune âge, ainsi que sa sœur Céleste. Elle étudie également dans cette école mais elle a plus de chance car on lui a donné un vélo pour venir à l'école". Vaincre la pauvreté dans cette région est une tâche très difficile et M. Baricheval insiste également sur les dons : "Les dons de vêtements, par exemple, seraient également utiles."

Espérons que les sacrifices d'Efraín pourront être un exemple pour tous ceux qui ont besoin d'un peu plus de détermination !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci