Une grand-mère de 95 ans est menacée d'expulsion pour ses discussions sur le balcon avec sa petite-fille - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une grand-mère de 95 ans est menacée…
Ma fille, si ton mariage de conte de fées se transforme en cauchemar, rentre chez toi... Chaque jour, elle attend que son frère revienne de l'école : dès qu'il descend du bus, les deux courent et se prennent dans les bras

Une grand-mère de 95 ans est menacée d'expulsion pour ses discussions sur le balcon avec sa petite-fille

Par Baptiste
6.055
Advertisement

L'épidémie de coronavirus a bouleversé nos habitudes et nos comportements, nous obligeant à respecter diverses règles restrictives pour limiter le plus possible les contagions. Des masques de protection et une distance raisonnable pour communiquer avec quelqu'un ou, tout simplement, pour faire ses courses au supermarché, sont les quelques règles que nous devrions tous respecter. Conformément à ces quelques principes simples, Klara Kharkats, une grand-mère de 95 ans qui a survécu à la Seconde Guerre mondiale et qui est aujourd'hui témoin de cette nouvelle et (in)attendue pandémie, a continué à voir sa petite-fille devant son domicile. Mais cela a dû gêner les voisins.

via: Metro

Klara Kharkats est une grand-mère de 95 ans qui a fui son pays natal, l'Ukraine, pendant la Seconde Guerre mondiale. Depuis 20 ans, elle vit dans le même appartement à Redondo Beach, en Californie, où elle aimerait continuer à vivre les dernières années de sa vie. La petite-fille de Klara, Rozanna, emmenait souvent ses enfants rendre visite à son arrière-grand-mère, mais avec l'apparition de la pandémie de Covid-19, elle a été contrainte de revoir cette habitude, dans le but de protéger la santé de la femme âgée. Mais en même temps, Rozanna s'inquiétait de la santé mentale de la femme : Klara, en effet, passe la plupart de son temps seule, sans possibilité de discuter avec qui que ce soit.

 

Ainsi, toutes les deux semaines, Rozanna rend visite à Klara, en restant sur le trottoir dans son allée, afin qu'elle puisse discuter avec sa grand-mère à distance, en la regardant depuis le balcon de son appartement au premier étage. Un petit moment de joie pour la dame âgée qui attend ces visites avec impatience. Cependant, le "bruit" causé par leurs conversations à l'extérieur semble avoir gêné certains voisins, à tel point que la femme âgée a reçu une lettre d'avertissement du propriétaire

Advertisement

Dans la lettre, la femme âgée est menacée d'expulsion si les visites de sa petite-fille continuent à faire du bruit : "La violation continue des règles et règlements du bail entraînera d'autres actions qui pourraient inclure l'expulsion", lit-on. Une mesure sévère pour cette grand-mère, effrayée par la possibilité de perdre son logement.

Dans des cas comme celui-ci, il convient peut-être d'agir avec un minimum de souplesse et de donner la priorité à la santé mentale d'une femme âgée seule à la maison. Qu'en pensez-vous ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci