L'émouvante photo du médecin embrassant un patient âgé en larmes : "Je veux rentrer chez moi auprès de ma femme"

Baptiste

05 Décembre 2020

L'émouvante photo du médecin embrassant un patient âgé en larmes :
Advertisement

L'épidémie de coronavirus, qui a tragiquement marqué le cours de l'année 2020, a laissé une longue traînée de mort et de destruction, tant sur le plan humain que sur le plan de l'économie des différents États. Le personnel hospitalier est épuisé, la population se divise entre ceux qui tentent de nier l'évidence d'un virus mortel et ceux qui prennent les précautions nécessaires pour ne pas tomber malade. Aux États-Unis, la situation est aussi tragique que dans d'autres pays ; ici, le jour de Thanksgiving (le quatrième ou dernier jeudi de novembre, lorsque les Américains "remercient Dieu" pour la récolte et ce qu'ils ont reçu pendant l'année), les médecins et les infirmiers n'ont pas eu une minute pour fêter. Il n'y a pas grand-chose à célébrer, en fait. À Houston, au Texas, le Dr Joseph Varon, le chef de son département, n'a pas cessé de travailler une minute pendant cette fête. Pour le prouver, une photo devenue virale, où il prend dans ses bras un patient âgé qui avait éclaté en sanglots.

via Fox10 Phoenix

Advertisement

Le Dr Joseph Varon, chef de l'unité de soins intensifs de l'United Memorial, aurait travaillé pendant 251 jours d'affilée, sans jamais faire de pause, et Thanksgiving n'a pas été une exception. Sur une photo symbolique qui a fait le tour du monde, on le voit dans une tenue anti-Covid qui tente de réconforter un patient âgé en larmes.

Le médecin a déclaré : "Je suis dans l'unité Covid et je vois ce patient âgé qui sort du lit, il essayait de sortir, il pleurait. Je me suis approché de lui et lui ai demandé : pourquoi pleures-tu ? Il a dit : "Je veux être avec ma femme. Alors je l'ai serré dans mes bras." Le médecin ne s'est même pas rendu compte qu'il avait été photographié à un moment aussi dramatique.

Google Maps

Le médecin a déclaré qu'il était très frustré par ses concitoyens qui ne respectent pas suffisamment les mesures anti-Covid et qui finissent dans son unité de soins intensifs. Le Dr Varon aimerait ne plus avoir à étreindre personne, car cela signifierait que les infections diminuent et que les décès aussi. De nombreux patients tentent de s'échapper, en particulier les personnes âgées, qui souffrent le plus de l'isolement. Le patient sur la photo va beaucoup mieux et rentrera probablement bientôt chez lui auprès de sa femme. Mais combien d'autres sont obligés de rester sur un lit d'hôpital pour recevoir un traitement et voir leurs proches à travers l'écran d'un téléphone ?

Espérons que tout cela puisse se terminer le plus rapidement possible.

Advertisement