Un volontaire "adopte" 14 orphelins africains et leur donne une nouvelle vie : ils forment une grande famille

Baptiste

04 Novembre 2020

Un volontaire
Advertisement

Lorsque quelqu'un termine le lycée et décide de prendre une année dite "sabbatique" avant d'aller à l'université, on pense à des voyages au bout du monde, à de nouvelles amitiés et à des expériences extraordinaires et aventureuses dont on se souviendra toute sa vie. Et pourtant, il y a ceux qui décident de prendre un congé sabbatique pour faire du bénévolat, comme Letty McMaster, la jeune Britannique au centre de cette extraordinaire histoire d'adoption.

via The Sun UK

Advertisement

Letty McMaster/Facebook

Letty McMaster a décidé de faire du bénévolat en Afrique après avoir terminé ses examens de fin d'études secondaires. Elle est donc allée sur le continent africain pour un mois de bénévolat, qui s'est ensuite transformé en une année. Oui, parce que Letty ne pouvait pas vraiment abandonner tous ces enfants sans abri et sous-alimentés qu'elle rencontrait sur son chemin : beaucoup d'entre eux avaient été maltraités, et étaient obligés d'errer et de vivre dans les rues d'Afrique sans pouvoir se nourrir, se soigner, être aimés.

C'est pourquoi Letty a décidé de prolonger son séjour en Afrique.

Letty McMaster/Facebook

Lorsque la jeune Britannique a découvert que beaucoup de ces enfants et jeunes gens de l'orphelinat étaient également maltraités et n'avaient pas la possibilité de se nourrir, Letty a décidé de rester plus longtemps et a créé une organisation caritative appelée Street Children Iringa, où accueillir certains des enfants nécessiteux de la région une fois l'orphelinat fermé.

L'association a d'abord accueilli neuf enfants de l'institution, puis cinq autres : au total, ce "foyer familial" héberge et nourrit quatorze enfants pauvres, orphelins et sans abri venus d'Afrique, et maintenant Letty n'est plus seulement leur tutrice, mais presque une seconde mère pour eux : "Je suis la figure parentale de la maison - certains des enfants qui n'ont jamais eu de parents me voient comme leur mère, mais la plupart me voient davantage comme une grande sœur, car je ne suis pas beaucoup plus âgée que certains d'entre eux."

Advertisement

Letty McMaster/Facebook

Letty vit à Iringa, dans l'État africain de Tanzanie, neuf mois par an ; les autres mois, elle les passe au Royaume-Uni où elle continue à collecter des fonds et à sensibiliser le public à l'utilité de sa mission africaine ; elle explique : "Lorsque tout le monde rentre de l'école, ils ont tous leur propre histoire à raconter et des devoirs à faire, des entraînements de football et des activités musicales. C'est un foyer familial par excellence".

Une organisation caritative qui, au fil du temps, est devenue une véritable famille grâce aux efforts et à la rare sensibilité de cette bénévole anglaise qui a immédiatement pris à cœur le destin de ces jeunes. Félicitations pour tout ce que vous faites et continuez à faire pour eux, Letty !

Advertisement