Elle publie une fausse photo de sa fille avec un piercing à la joue : une violente controverse se déclenche sur le web - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Elle publie une fausse photo de sa fille…
Toutes les raisons pour lesquelles vous ne devriez jamais tuer les araignées à la maison 13 photos montrent que la vie avec un frère ou une sœur est beaucoup plus mouvementée

Elle publie une fausse photo de sa fille avec un piercing à la joue : une violente controverse se déclenche sur le web

Par Baptiste
1.050
Advertisement

Nous savons que les réseaux sociaux peuvent être une aussi bonne source d'information, de communication et d'échange que des lieux virtuels où l'on peut décharger toute la haine et la colère que l'on ressent. Être derrière un écran, en quelque sorte "protégé" et sans contact direct avec d'autres personnes, signifie pouvoir se défouler, parfois de manière un peu lâche.

Une personne en a fait l'expérience : Enedina Vance, une mère qui, avec ironie, a publié une fausse photo de sa petite fille avec un piercing sur la joue, accompagnée d'une explication - évidemment humoristique - sur la fierté qu'elle avait d'avoir offert cet accessoire à sa petite fille. À partir de ce moment, une véritable "affaire" a éclaté sur le web.

via: CNN

La photo de la jeune fille souriante, avec son piercing, est devenue littéralement virale sur Internet. Si certains internautes ont manifesté des réactions positives, beaucoup d'autres se sont lancés dans des critiques sévères, se sentant plus outrés que jamais par ce que la mère avait publié.

De fait, certaines personnes sont même allées jusqu'à écrire de lourdes menaces contre Enedina qui, poussée par la curiosité de voir où la situation pourrait mener, a continué à défendre (pour de faux) sa décision, prétendant qu'elle était le parent, que c'était son enfant et qu'elle déciderait pour elle jusqu'à l'âge de 18 ans. Dommage que, sous le poste d'Enedina, aucun de ceux qui l'ont critiquée plus durement n'ait remarqué un hashtag très clair : #sarcasm.

Eh oui, le sarcasme. C'était l'intention d'Enedina lorsqu'elle a publié la photo très discutée sur Facebook. Le débat qui a suivi a dépassé l'ironie d'une simple photo, et est allé jusqu'à englober toutes les questions liées au droit des parents de modifier le corps de leurs enfants. Le plus moche, sans doute, reste les messages de haine et les menaces reçues par la femme, des choses qui invitent sûrement tout le monde à réfléchir à la nécessité de faire marcher un peu plus le cerveau avant de porter des jugements trop hâtifs

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci