"Dieu ne commet pas d'erreur" : les mots émouvants d'un père qui perd sa femme et élève seul son enfant porteur de trisomie 21 - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
"Dieu ne commet pas d'erreur" : les…
Les bâtons de sauge et de romarin qui, selon la tradition amérindienne, éloignent les énergies négatives Cette maman a travaillé au marché aux poissons 12 heures par jour pour que son fils puisse étudier : il est maintenant médecin

"Dieu ne commet pas d'erreur" : les mots émouvants d'un père qui perd sa femme et élève seul son enfant porteur de trisomie 21

Par Baptiste
9.230
Advertisement

La vie peut être très injuste pour certaines personnes, mais ceux qui ont foi en Dieu savent que, d'une certaine manière, tous les obstacles font partie d'un plan divin "plus grand" et plus vaste auquel nous n'avons pas accès dans sa totalité. Rory Freek est un auteur-compositeur-interprète américain de musique country qui attendait avec impatience la naissance de sa fille en 2014, en compagnie de sa femme Joey. Lorsque la petite Indiana est venue au monde, les médecins ont immédiatement dit au couple que le bébé était porteur de trisomie 21. Peu après, on a diagnostiqué un cancer à sa femme qui, malheureusement, ne lui a pas permis de vivre assez longtemps pour élever sa fille. Rory est donc resté seul : un père célibataire qui, malgré toutes les difficultés, a élevé et élève encore une belle petite fille !

via: Medium

Il est certainement injuste de perdre une épouse peu d'années après la naissance d'une fille, mais Rory Feek a fait de son mieux pour élever son enfant du mieux qu'il a pu. Au début, il avait peur parce que chaque conseil qu'on lui donnait et tout ce qu'il lisait pour savoir comment élever des enfants porteur de la trisomie 21 semblait avoir le même message : "Réduisez vos attentes, parce que ce sera très différent de la normale." Ce que Rory a vite découvert, c'est que ce n'est pas le cas ! Indiana est une enfant extrêmement intelligente et aimante – la seule différence avec les autres enfants est qu'à 4 ans, elle ne peut toujours pas bien monter et descendre les escaliers, et ses petits yeux sont un peu plus en amande que d'ordinaire. Hormis ces détails insignifiants, élever un enfant porteur de trisomie 21 n'est pas si différent "que d'habitude".

De plus, Feek a voulu expliquer au monde un autre message très important, à savoir qu'il n'a pas le sentiment d'être le père d'un enfant "handicapé", car sa trisomie 21 ne l'est pas. La société nous a toujours fait sentir désolés pour les parents qui ont des enfants porteurs de trisomie 21, comme s'ils étaient "un fardeau". Rory souligne que ce point de vue est complètement erroné et que le fait d'avoir cette anomalie chromosomique ne signifie pas "avoir quelque chose en moins" par rapport aux autres. "Dieu ne fait pas d'erreurs", dit l'auteur-compositeur américain, ajoutant : "Être différent ne signifie pas que vous valez moins que les autres." Le fait qu'Indiana soit porteuse de trisomie 21 ne signifie pas que sa vie est moins importante que celle de ceux qui ne l'ont pas ; cela ne signifie pas que les sentiments ou les rêves d'Indiana sont moindres ou moins importants.

Pour Rory, sa fille Indiana est la raison pour laquelle il sourit et est heureux chaque jour. Indiana apporte de la joie à une famille qui serait triste et affligée par le chagrin. Rory considère sa petite fille comme un cadeau de Dieu, tout comme le fait que sa femme Joey ait pu être mère d'Indiana pendant deux belles années avant sa mort.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci