Ce juge condamne ceux qui commettent des violences contre les animaux à subir le même traitement comme alternative à la prison - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Ce juge condamne ceux qui commettent…
Quel que soit le rôle que vous exercez, soyez toujours humble et gentil : l'éducation ne se mesure pas au salaire On se moquait d'elle parce qu'elle souffrait d'une forme rare de nanisme : aujourd'hui, elle apprend aux enfants à accepter la diversité

Ce juge condamne ceux qui commettent des violences contre les animaux à subir le même traitement comme alternative à la prison

Par Baptiste
3.779
Advertisement

Il existe aujourd'hui dans le monde un grand groupe de personnes qui, bien que l'humanité ait évolué au fil du temps, semblent être restées attachées à des pratiques totalement obsolètes et nuisibles. Nous parlons en particulier des personnes qui continuent à commettre toutes sortes de violences contre les animaux. Le fait que les animaux doivent également être traités avec respect et amour devrait être une vérité absolue et intégrée de tous mais, malheureusement, ce n'est pas le cas. Un juge américain, aujourd'hui à la retraite, était manifestement lassé de s'occuper de certaines pratiques courantes qui, selon son expérience, ne donnaient pas de bons résultats en matière d'injustices envers les animaux. Le juge Cicconetti n'acceptait pas la maltraitance animale et, pour contrer ce phénomène absurde, il avait imaginé des sanctions exemplaires... hors du commun.

Le juge Cicconetti a toujours eu une façon assez particulière de traiter les cas de violence contre les animaux, en prononçant des sentences assez "créatives" afin de donner des leçons de vie réelles aux contrevenants. Dans la lignée du "œil pour œil, dent pour dent", Mike Cicconetti voulait faire ressentir au coupable une partie de la même douleur ressentie par l'animal, comme une alternative aux punitions classiques telles que la détention.

Il est évident que le juge n'a jamais rendu de jugement jugé illégal, mais il a certainement chamboulé les règles avec ses punitions exemplaires. Par exemple, il a un jour déclaré coupable une femme qui avait abandonné 35 chatons dans une forêt (oui : 35), lui ordonnant de passer une nuit entière, seule, dans cette même forêt.

Le juge a adopté le même mécanisme avec une femme qui n'a jamais nettoyé son chien et n'a jamais pris le moindre soin de l'hygiène de l'animal : Cicconetti lui a ordonné de passer 8 heures dans une décharge, entre les mauvaises odeurs et la saleté du lieu.

Advertisement

La plupart des internautes ont pris le parti du juge de l'Ohio, tandis que d'autres se montraient choqués par la "créativité" des décisions.

Évidemment, M. Cicconetti ne s'est pas seulement occupé d'affaires concernant des animaux et, dans d'autres contextes, il a également fait preuve de créativité en matière de condamnation.

Selon le juge, la prison dans certains cas ne serait pas la solution la plus efficace. D'après son expérience, les coupables seraient moins enclins à commettre à nouveau le même méfait grâce à ses méthodes.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci