Lourdes amendes pour les parents d'enfants commettant des actes de harcèlement : l'initiative de trois villes américaines - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Lourdes amendes pour les parents d'enfants…
Ce chien a Ce garçon de 6 ans invite sa mère à dîner tous les mois et paie avec ses économies

Lourdes amendes pour les parents d'enfants commettant des actes de harcèlement : l'initiative de trois villes américaines

Par Baptiste
2.301
Advertisement

Le harcèlement et le cyber-harcèlement sont devenus de plus en plus courants. Les cas d'abus, d'insultes, de brimades qui semblaient autrefois isolés, sont aujourd'hui de plus en plus fréquents, notamment grâce à l'essor et à la diffusion massive des réseaux sociaux, grâce auxquels il est plus facile de garder son anonymat.

Il va sans dire que pour les mineurs victimes d'intimidation réelle ou virtuelle, les conséquences peuvent être dévastatrices. Ce n'est pas un hasard si, pour faire face à un tel phénomène, on insiste de plus en plus sur la sensibilisation, qui commence dès les premières années scolaires.

Les initiatives ne manquent pas dans le monde entier, mais on peut toujours faire quelque chose de plus, comme en témoignent les mesures prises dans les trois villes américaines dont nous allons vous parler.

À Shawano, Wisconsin Rapids et Plovin, trois centres de l'Etat du Wisconsin (USA), si un(e) élève est pris(e) en flagrant délit de harcèlement, ses parents reçoivent une amende assez salée.

Il s'agit de sanctions pouvant aller jusqu'à 313 $ et qui relèvent de plusieurs ordonnances visant à responsabiliser les adultes et les enfants au sujet de leurs comportements. Les mères et les pères sont donc tenus responsables de toute attitude négative de leurs enfants.

Si l'enfant ou l'adolescent est pris en flagrant délit d'actes d'intimidation, de menaces, de violence physique ou verbale ou tout autre forme de harcèlement, les parents reçoivent d'abord un avertissement écrit qui les invite à prendre acte de la situation et à intervenir auprès de leurs enfants afin que cela ne se reproduise pas.

Si le harcèlement continue, la sanction sera déclenchée, ce qui, si l'on tient compte des frais juridiques et bureaucratiques, peut aller jusqu'à plus de 300 dollars. Si les enfants de parents déjà condamnés à une amende se révèlent être des récidivistes, les amendes peuvent augmenter graduellement, jusqu'à atteindre 681 dollars.

Des mesures drastiques, qui ont inévitablement soulevé de nombreuses discussions. La mise en place d'un tel système de sanctions semble pourtant utile à en juger des résultats. Dans la seule ville de Plovin, par exemple, on a observé une baisse significative des cas de harcèlement, bien qu'aucune sanction financière n'ait été encore imposée, mais seulement des avertissements aux parents.

Et, selon les autorités derrière ces mesures, ce n'est pas une mesure autoritaire pour dire aux pères et aux mères comment élever leurs enfants, mais un besoin, bien réel et présent, de faire en sorte que les parents accordent l'attention suffisante à ce que leurs enfants font et écrivent chaque jour, à l'école et en ligne.

Bien que drastique, cela pourrait peut-être être un moyen de combattre un phénomène qui rend impossible et empoisonne la vie de nombreux mineurs...

Tags: EcoleEnfantActualité
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci