Chaque jour, cette enseignante marche pendant 2 heures et traverse 5 rivières pour rejoindre l'école où elle enseigne - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Chaque jour, cette enseignante marche…
Un garçon de 13 ans a créé une garde-robe scolaire pour aider ses camarades dans le besoin Chère maman au foyer : ne te sens pas seule, parce que tu ne l'es pas

Chaque jour, cette enseignante marche pendant 2 heures et traverse 5 rivières pour rejoindre l'école où elle enseigne

Par Baptiste
2.448
Advertisement

Dans quelle mesure la distance par rapport au travail affecte-t-elle notre vie quotidienne ? Qui sait combien d'entre vous sont des navetteurs et doivent, chaque matin, faire un trajet d'une, deux ou plusieurs heures pour se rendre à leur lieu de travail. Mais si on a la chance de faire le travail de vos rêves, on est encore plus motivé à le faire. Elizabeth Miranda vit aux Philippines et enseigne à l'école primaire. Elle met deux heures de marche par jour pour se rendre à l'école et, comme si cela ne suffisait pas, elle est obligée de traverser cinq rivières. Un énorme sacrifice que la femme fait volontairement tous les jours pour instruire les enfants de cette communauté.

Malgré ses énormes efforts pour se rendre à l'école tous les jours, cette enseignante du primaire est confiante et croit que tous ses sacrifices sont récompensés par le fait que "ses" enfants apprennent quelque chose. L'éducation est essentielle pour sortir de la pauvreté dans laquelle se trouvent tant de communautés, et Miranda espère que son histoire apportera un air de changement.

Miranda est la seule enseignante désireuse d'atteindre les enfants vivant à Sitio Barogante, dans la province occidentale de Mindoro, car la zone est extrêmement reculée.

Son parcours, au cours duquel elle traverse donc 5 rivières, dure environ 3 heures au total. Tous les matins. Et si certaines rivières sont facilement franchissables, d'autres ne le sont pas et la femme a besoin de l'aide d'autres personnes. Pour traverser certaines rivières, l'enseignante doit utiliser des "salbabida", des petits sièges en caoutchouc qui facilitent ses déplacements. 

Advertisement

L'école où Miranda enseigne n'est évidemment pas une école avec tous les conforts, comme les écoles occidentales peuvent l'être, mais un petit bâtiment où les enfants qui se réunissent n'ont même pas à manger la plupart du temps. Malgré ces manques importants, les enfants sont très heureux d'aller à l'école et Miranda est motivée à continuer sa mission. 

Il y a des jours où le moral est bas et où la femme est tentée de tout abandonner, mais chaque fois qu'elle voit la joie dans les yeux des enfants, ses espoirs pour l'avenir se ravivent.

Par sa mission, la femme tente de mettre en lumière son histoire et la pauvreté dans laquelle les enfants de Sitio Barogante sont plongés, dans l'espoir que le gouvernement construira des ponts et, peut-être, une école meilleure et plus sûre pour tous.

Une histoire qui témoigne d'un grand courage et d'une forte détermination.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci