Les femmes qui PARLENT BEAUCOUP vivent plus longtemps et plus sereinement : cette étude le confirme - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les femmes qui PARLENT BEAUCOUP vivent…
Si vous voulez purifier votre foie, mettez ces aliments à table La famille idéale ne doit pas être parfaite, elle doit être unie

Les femmes qui PARLENT BEAUCOUP vivent plus longtemps et plus sereinement : cette étude le confirme

1.867
Advertisement

Il pourrait y avoir un lien entre loquacité et longévité. Ceci a été découvert dans une étude scientifique menée par des chercheurs de l'Albert Einstein College of Medicine et de l'Université de Yeshiva. La thèse portait spécifiquement sur des sujets féminins, plus prédisposés au dialogue en raison de la forte présence de FOXP2, également appelée "protéine du langage". La prédisposition à parler davantage non seulement prolonge la vie, mais contribue aussi à rendre les sujets plus sereins et plus heureux.

L'enquête a été menée auprès d'un échantillon de 250 personnes, dans lequel ont été détectés des comportements forts visant l'interaction avec les autres. Mais comment une "pipelette" peut-elle prolonger sa vie ? La clé de tout serait substantiellement dans l'équilibre psychophysique, qui est favorisé en exprimant avec liberté et ouverture sa propre humeur et émotions.

Parler autant signifie être sociable, optimiste, avoir une bonne relation non seulement avec les autres mais aussi avec soi-même. L'étude a même quantifié le nombre idéal de mots par jour qui pourraient favoriser le bien-être du corps. En pratique, chaque individu devrait dire plus de 15 000 mots par jour, un peu comme s'il faisait un certain nombre de pas pour maintenir son système cardiovasculaire actif.

Le bavardage est une panacée pour les gens, les animaux, les choses ou même pour soi-même. L'important, c'est de le faire à haute voix. Parler vous permet de donner libre cours à ce que vous avez à l'intérieur de vous, ce qui réduit l'anxiété et aide à maintenir une bonne activité cognitive.

Comme nous l'avons déjà mentionné, les femmes ont déjà dans leur ADN la capacité et l'aptitude à discuter beaucoup plus que les hommes, ce qui explique peut-être aussi pourquoi elles vivent en moyenne plus longtemps. Au-delà du fait que la parole peut être le secret d'une longue vie, ce qui compte, c'est qu'elle aide à mieux vivre, à se sentir plus présent et actif.

L'être humain est une espèce sociale par nature, à tel point qu'en situation d'isolement, il n'est pas rare que les conversations se développent même avec des compagnons imaginaires.

Bien que cela puisse sembler un symptôme de folie, au contraire, c'est précisément un moyen de préserver la santé mentale. À la lumière des faits, donnez donc le feu vert aux bavardages !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci