Si vous pensez que les chats sont asociaux, c'est probablement vous qui l'êtes : c'est la science qui le dit - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Si vous pensez que les chats sont asociaux,…
Franca Viola a été la première femme à refuser un mariage 20 photos qui témoignent que nos mères étaient beaucoup plus

Si vous pensez que les chats sont asociaux, c'est probablement vous qui l'êtes : c'est la science qui le dit

1.062
Advertisement

Cela peut sembler incroyable, mais dans le monde il y a encore des gens qui croient que les chats sont des animaux solitaires et réservés, peut-être même réticents à avoir des contacts avec des humains.

Bien que la science ait déjà démontré que les chats préfèrent passer plus de temps avec les humains qu'avec la nourriture ou les jeux, il était nécessaire d'intervenir à nouveau pour dissiper le mythe du chat fuyant : cette fois, ce sont les chercheurs de l'Oregon State University qui ont démontré que le désir des chats de communiquer avec les humains dépend plus de l'attention qui leur est donnée et du contexte d'origine des félins, ainsi que du degré de familiarité avec la personne en question.

L'étude, publiée dans Behavioral Processes, a impliqué 46 chats - dont la moitié provenait du refuge, et l'autre moitié étaient des chats domestiques - dans deux expériences, afin d'évaluer le poids que les attentions accordées, l'origine du chat et la familiarité déterminent le degré de sociabilité des félins ; une ouverture quantifiée en termes de temps passé ensemble et de fréquence des miaulements.

Lors de la première expérience, les chats ont passé quelques minutes avec une personne qui ne parlait pas et ne bougeait pas, puis qui les appelait et les caressait ; le deuxième test, identique au premier, ne portait que sur les chats domestiques et leurs maîtres.

Il s'est avéré que plus on les appelait, plus ils se rapprochaient de l'homme, c'est-à-dire que l'attention que ce dernier portait avait une plus grande influence sur la sociabilité des chats. De plus, les félins sans maître ont montré qu'ils voulaient passer plus de temps avec ceux qui les dorlotaient, peut-être parce qu'ils ont davantage besoin de câlins.

image: pexels

Selon Kristyn Vitale, l'une des chercheuses, "cet ensemble de tests indique que les chats domestiques reconnaissent le niveau d'attention humaine et modifient leur comportement en réponse à celui-ci, car ils sont sensibles aux signaux sociaux humains." En revanche, d'autres études avaient déjà montré une réceptivité féline à la communication humaine - mouvement des mains, ton de la voix et humeur. Cela signifie que ce ne sont pas les chats qui sont asociaux, mais les hommes qui, en montrant peu d'affection ou d'intérêt, ne suscitent pas - à juste titre - leur sympathie.

De plus, le caractère de chaque chat semble être un facteur plus important que la familiarité avec la personne, quand on parle d'expansion féline.

Bref, rien que les amoureux des chats authentiques n'avaient déjà compris, après des années passées en compagnie de cet adorable animal, certes fièrement indépendant, mais aussi tendrement câlin.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci