N'attendez pas que le temps guérisse vos blessures : c'est vous qui décidez quand il est temps de soulager votre douleur - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
N'attendez pas que le temps guérisse…
Chaque fois que vous vous sentez triste ou sans énergie, répétez ces 6 phrases curatives Il ne faut jamais regretter d'avoir aimé intensément, même si cela n'a pas fonctionné

N'attendez pas que le temps guérisse vos blessures : c'est vous qui décidez quand il est temps de soulager votre douleur

1.847
Advertisement

Nous entendons souvent dire que le temps guérit les blessures, mais chacun d'entre nous sait combien ce n'est pas toujours vrai. Dans ces cas, est-ce le temps qui n'accomplit pas correctement son devoir ? Pas vraiment : c'est nous qui ne voulons pas abandonner le passé, nous nous y accrochons et il finit par nous transporter loin du moment présent.

Lorsque nous restons ancrés dans un fait ou une personne du passé, le temps ne passe tout simplement pas et c'est pourquoi il ne pourra jamais guérir nos blessures.

Le temps ne fait que faire passer des jours, des mois, des années : c'est la seule façon de "guérir" les blessures, mais parfois il ne suffit pas de s'éloigner d'un traumatisme dans le temps. Et même, la mémoire qui cause la douleur s'intensifie jour après jour.

Si la douleur devient un compagnon constant et omniprésent, la cause ne peut pas être attribuée à des événements extérieurs ou au temps qui ne fait pas son devoir. Si nous nous sentons mal trop longtemps, c'est parce que c'est nous qui empêchons les blessures de se refermer. Nous sommes arrêtés à un moment passé de notre vie, nous ne bougeons pas de là, et c'est ce qui nous empêche de nous sentir mieux.

Le temps n'a pas le pouvoir de transformer les événements négatifs en événements positifs, ils resteront tels qu'ils sont pour toujours : c'est nous, cependant, qui avons le pouvoir de lâcher prise et de laisser aller. Voici la solution : vivre à nouveau le moment présent, en laissant les événements du passé s'estomper au fur et à mesure que vous avancez.

Ce n'est pas facile de lâcher prise, mais c'est une question d'amour-propre : c'est en s'aimant soi-même que naît le besoin de se sentir mieux, à tout prix. Tant que nous croyons que c'est la souffrance qui nous fait nous sentir vivants, nous ne pourrons pas échapper au mauvais souvenir.

Cela peut signifier pardonner, oublier ou tout au plus lâcher prise. Ne nous efforçons pas de haïr quelque chose qui n'existe plus, mais concentrons-nous plutôt sur la guérison des blessures, en les faisant guérir une fois pour toutes.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci