Les personnes les plus intelligentes ont tendance à avoir peu d'amis - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les personnes les plus intelligentes…
Le divorce n'est pas un échec, disent les thérapeutes. Parfois, cela signifie que le mariage a été un succès Vous aussi, vous êtes responsables de la façon dont les autres vous traitent

Les personnes les plus intelligentes ont tendance à avoir peu d'amis

5.369
Advertisement

Dans un monde dominé par les réseaux sociaux, où les amitiés se multiplient au rythme d'un clic, ceux qui ont peu d'amis sont perdants, et le concept de solitude semble complètement démodé, voire même négatif.

Néanmoins, certaines personnes sont heureuses même lorsqu'elles sont seules, ou plutôt, surtout ou seulement lorsqu'elles ne sont pas en compagnie. Ce seraient les personnes les plus intelligentes. C'est ce qu'affirme une étude publiée dans le British Journal of Psychology.

image: pexels

L'étude - menée par la London School of Economics en collaboration avec l'Université de gestion de Singapour - a porté sur 15 000 personnes âgées de 18 à 28 ans, le groupe d'âge où les amitiés se consolident et où il y a plus de possibilités de les nouer. Il est apparu que les personnes ayant un QI élevé n'ont pas besoin d'interagir avec les autres pour se sentir bien ; au contraire, les personnes ayant un QI faible ou moyen avaient une plus grande tendance à socialiser.

Plus précisément, cela ne signifie pas que les personnes les plus intelligentes sont insociables ; elles ont simplement un degré de satisfaction plus élevé dans l'exécution d'activités en solitaire. En conséquence, elles ont peu de relations interpersonnelles, choisies parmi les personnes qu'elles sentent les plus proches, intimes et proches.

Les chercheurs ont déclaré que "les personnes ayant un QI supérieur à la moyenne, qui fréquentent régulièrement leurs amis, sont moins satisfaites de leur vie." Ainsi, à mesure que le nombre de relations diminue, leur degré de satisfaction augmente.

Mais comment justifier cette corrélation ? Les chercheurs se sont fiés à la Savanna Theory pour expliquer ce comportement. C'est une théorie basée sur l'évolution du cerveau et du comportement humain de l'aube à nos jours. Ainsi, à mesure que se développent les outils physiques et intellectuels à la disposition des êtres humains pour faire face aux défis posés par leur environnement, leur besoin d'avoir d'autres personnes avec qui les affronter diminue.

Par conséquent, les personnes les plus intelligentes, ayant les ressources cognitives nécessaires, préfèrent résoudre les problèmes par elles-mêmes ; et même d'autres personnes pourraient les ralentir ou les entraver.

image: pexels

Cependant, l'étude n'a pas pris en compte l'histoire spécifique des participants, mais seulement le degré de bien-être social et le coefficient intellectuel.

Une intelligence élevée a souvent été associée à des troubles de la personnalité ou à une intelligence émotionnelle faible. En ce sens, il aurait été approprié d'approfondir la recherche en y incluant d'autres facteurs, afin d'avoir une vision plus large et plus complète de la vie de la personne intelligente.

Une personne très intelligente qui n'aime pas les relations sociales préférerait rechercher le bonheur non pas tant dans les relations interpersonnelles que dans d'autres domaines et activités à mener dans la solitude. Le doute subsiste, cependant, que s'il a moins d'amis, c'est parce qu'il a une intelligence émotionnelle faible.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci