Une maman perd sa fille à la naissance : la lettre qu'elle écrit aux infirmières est touchante - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une maman perd sa fille à la naissance…
Un médecin japonais de 105 ans a révélé 12 conseils pour vivre bien : cela vaut la peine de les garder à l'esprit Pourquoi les gens crient-ils ? - Cette parabole ne nous fera plus jamais revivre les disputes de la même façon

Une maman perd sa fille à la naissance : la lettre qu'elle écrit aux infirmières est touchante

2.136
Advertisement

Perdre quelqu'un qui vous est cher est quelque chose que vous pouvez difficilement accepter, surtout si vous perdez un enfant. L'amour qu'un parent peut donner à ses enfants est si immense, qu'il est souvent difficile pour les petits de s'en rendre compte, et quand ils doivent quitter ce monde, pour ces mères et ces pères s'ouvre une blessure profonde, difficile à soigner. C'est le cas de Rachel Whalen et de son mari, pour qui le 22 février 2016 a été une journée indélébile dans leurs pensées. 

En 2015, Rachel est enceinte de la petite Dorothy après avoir fait deux fausses couches au cours du premier trimestre. La grossesse semble bien se dérouler lorsqu'au septième mois, on lui diagnostique une prééclampsie, une maladie qui compromet la vie de la mère et de l'enfant à naître. Après une semaine de contrôle à l'hôpital, sa fille meurt à la naissance pendant que la maman réussit à s'en sortir. En ces heures sombres pour elle et son mari, le soutien des infirmières du service où elle a été hospitalisée a été fondamental pour aller de l'avant.

C'est à elles qu'elle a voulu écrire une belle lettre de remerciement pour tout ce qu'ils ont fait pour eux et leur Dorothy.

Aux infirmières, merci de m'avoir sauvée. Vos compétences et vos connaissances m'ont sauvé et ont fait que je n'ai pas suivi ma fille dans la mort, c'est votre compassion qui m'a guidé vers la vie. L'humanité que vous m'avez montrée est celle qui m'a redonné vie, qui m'a permis de penser à la vie après la mort. Pour cela, je vous dois tout mon amour et toute ma gratitude.

Merci aux infirmières qui se sont assurées que mon mari aie toujours des coussins sous sa chaise quand il était avec moi à l'hôpital. Merci d'avoir réalisé qu'il avait, lui aussi, besoin de soins.

Merci à l'infirmière qui m'a accompagnée à l'unité de soins intensifs et pour avoir agi en mon nom pendant que je luttais pour ma vie. Merci de prendre soin de moi physiquement et moralement, dans le moment le plus difficile de ma vie. Ton étreinte a apporté une lueur de lumière dans mon monde obscur.

Advertisement

Merci à l'infirmière de l'unité des soins intensifs, qui est venue me nettoyer après la mort de ma fille, pour avoir pris le temps de me laver le visage et de me brosser les cheveux.

Merci à l'infirmière qui s'est approchée de mon lit pour me demander des nouvelles de Dorothy. Je n'oublierai jamais la façon dont elle s'est appuyée contre mon lit et m'a demandé comment elle allait, comme si ma petite était encore là.

Merci d'avoir appris nos noms et ceux de notre fille. Les entendre dire signifiait beaucoup pour nous, comme si nous faisions tous partie d'une même famille.

Merci à l'infirmière qui m'a tenu la main la première nuit que j'ai passée sans Dorothy et m'a raconté l'histoire de son fils qui venait de naître, me sortant du cocon que j'avais construit pour la douleur de perdre mon bébé.

Enfin, je tiens à remercier les infirmières qui étaient avec moi pendant la grossesse de la petite sœur de Dorothy, Frances. Sa naissance n'a pas fait de moi une mère pour la première fois, mais pour la deuxième fois, parce que je suis la mère de deux petites filles.

Après ce qui s'est passé, Rachel a décidé d'ouvrir un blog pour aider d'autres parents, qui comme elle, ont vécu ou vivent une expérience similaire, en racontant son histoire. La douleur de perdre un enfant est quelque chose qui peut difficilement s'expliquer par des mots. Savoir que vous avez quelqu'un à vos côtés qui prend soin de vous à la fois physiquement et moralement est important dans ces moments, cela aide à surmonter la douleur, accompagné main dans la main, et à affronter la vie à nouveau.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci