Loins dans la vie, unis dans le repos éternel: la légende émouvante des amants de Teruel - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Loins dans la vie, unis dans le repos…
On dirait une vieille cabane, mais à l'intérieur se cache un chef-d'œuvre de design Traîné à IKEA pour la énième fois: la chronique de ce mari est trop drôle

Loins dans la vie, unis dans le repos éternel: la légende émouvante des amants de Teruel

2.825
Advertisement

Teruel est une ville du centre-est de l'Espagne, connue pour son histoire d'amour qui est restée gravée dans la pierre et qui s'est répandue dans toute l'Europe.
La légende raconte qu'au début du XIIIe siècle, le destin d'Isabel de Segura croisa pour toujours celui de Juan Diego de Marcilla. Elle était la fille unique d'une famille noble, c'était un citoyen commun mais respectable: quand leurs regards se sont croisés dans celui du marché, une étincelle s'est déclenchée mais, comme la tradition le dicte, leur union apparaissait impossible à la famille d'Isabel. Aujourd'hui un mausolée est dédié à ces deux amoureux.

La légende d'Isabel et Juan, les amants de Teruel

Juan Diego déclara aussitôt son amour à Isabel, mais sachant que sa famille ne l'accepterait pas facilement, le jeune homme proposa à son bien-aimé d'attendre cinq ans, années pendant lesquelles il travaillerait dur et gagnerait assez d'argent pour lui permettre de lui demander sa main.

Isabel lui promit qu'elle l'attendrait mais, après cinq ans et n'ayant pas eu de ses nouvelles depuis, elle n'avait pas la certitude qu'il reviendrait.

Un épilogue tragique

Le jeune Juan Diego tint sa promesse, mais une fois de retour à Teruel, il apprit qu'Isabel s'était unie à un autre homme par le mariage. La douleur de cette découverte fut énorme, mais Juan demanda d'être reçu par elle et une fois en sa présence, il lui demanda de l'honorer d'un baiser car il sentait la mort venir. Isabel refusa par deux fois: si la volonté divine n'avait pas béni leur union, elle ne pouvait pas lui accorder un baiser. Après ces paroles, l'homme tomba à terre et ne se releva plus jamais.

Affligée par la douleur et pleine de remords, Isabel se rendit à l'église le jour des funérailles et décida de lui donner le baiser dont il avait tant besoin: lorsque leurs lèvres se touchèrent, la jeune fille tomba morte sur lui. Son mari, sachant de ce qui s'était passé, a laissé leurs corps être enterrés ensemble. Et c'est ainsi que...

Advertisement

On arrive ainsi à la découverte des momies souterraines et à la construction du mausolée.

image: Jorge Gay

En 1555, sous la chapelle de Cosma et Damiano di Teruel, les restes de deux momies furent découverts et à proximité, semble-t-il, le récit de leur histoire. Quatre cents ans plus tard, le sculpteur Juan de Ávalos commença à travailler sur les sculptures qui conservent encore les corps retrouvés, dans une pose poignante dans laquelle ils se tiennent la main.

L'église Saint-Pierre, dans laquelle se trouve aujourd'hui le mausolée, est aussi le siège d'une peinture murale réalisée en 2004 par l'artiste Jorge Gay et intitulée "El amor nuevo" (photo).

Tags: EspagneHistoiresAmour
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci