Cette fille a cessé de s'épiler à 15 ans et reçoit tous les jours des insultes sur sa barbe - RegardeCetteVideo.fr
x
Cette fille a cessé de s'épiler à…
Un couple recrée des photos de mariage pour fêter son 50e anniversaire : ils s'aiment comme si c'était le premier jour Une femme accouche à 57 ans et devient l'une des mères les plus âgées de l'histoire des États-Unis.

Cette fille a cessé de s'épiler à 15 ans et reçoit tous les jours des insultes sur sa barbe

04 Avril 2021 • Par Baptiste
1.282
Advertisement

La société moderne impose très explicitement un certain standard de beauté féminine. Un standard dans lequel les poils superflus n'ont absolument pas leur place ! Aujourd'hui, la plupart des femmes s'adonnent quotidiennement à l'épilation à la cire, à l'épilateur et aux rendez-vous chez l'esthéticienne pour se débarrasser des poils indésirables. Il existe une petite minorité de femmes qui, malgré tout, voudraient voir acceptée la position de celles qui, comme elles, ont voulu se libérer de "l'esclavage de l'épilation", laissant les poils pousser librement sur les différentes parties du corps. Parmi ces filles, il y a Klyde Warren, qui a un peu plus que quelques poils indésirables. Elle a toujours dû faire front aux insultes et aux jugements personnels afin de conserver son apparence vierge de toute épilation à la cire ou autre.

via: Dailymail

Klyde Warren vient du Nebraska, a 27 ans et n'a pas l'intention de s'épiler, même si la plupart des gens la qualifient de "dégoûtante". Ce sont des commentaires que la jeune femme reçoit quotidiennement, principalement en raison de son épaisse pilosité faciale, qu'elle arbore désormais en tout point comme une barbe. Klyde est très contrariée chaque fois qu'elle reçoit une insulte sur son apparence, mais ses plans n'incluent certainement pas de se raser de sitôt.

La barbe, dit-elle, est la caractéristique qu'elle préfère le plus dans son aspect physique. Alors pourquoi la changer ? Klyde a appris à s'aimer pour ce qu'elle est vraiment, naturellement, ce que beaucoup de gens ne peuvent pas accepter. Bien sûr, cette particularité physique influe beaucoup sur ses relations, mais elle espère trouver un partenaire aimant qui apprécie sa barbe et ses poils autant qu'elle. Klyde dit que certaines des personnes qu'elle a fréquentées se sont trop attachées à son trait distinctif, la traitant presque comme une "freak". Son dernier petit ami, en revanche, l'aurait soutenue de manière plus bienveillante.

Advertisement

Ses poils ont commencé à apparaître de manière proéminente à l'âge de 15 ans - à l'époque, elle portait une moustache vaguement plus épaisse que la normale pour une femme - mais malgré l'insistance de sa mère pour qu'elle se rase, Klyde a décidé de laisser la nature suivre son cours.

On peut supposer que la jeune fille souffre d'hirsutisme ou d'un phénomène similaire. L'hirsutisme est une condition de croissance anormale des poils chez les femmes, à des endroits où ils sont normalement absents. L'une des causes de ce phénomène est certainement le syndrome des ovaires polykystiques.

À une époque, Klyde, se souciait beaucoup plus de son apparence et les commentaires cruels la blessaient beaucoup plus. Aujourd'hui, il est toujours douloureux de se faire insulter et de ne pas être apprécié par les autres, mais la jeune femme se sent beaucoup plus confiante. Nous ne pouvons que lui souhaiter le meilleur et la chance de trouver quelqu'un qui l'aime et l'apprécie pour ce qu'elle est. 

Tags: FemmesHistoires
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci