Cette fille souffre d'une allergie rare à l'eau : chaque fois qu'elle se lave, elle doit prendre des médicaments - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Cette fille souffre d'une allergie rare…
8 choses à savoir si vous êtes la mère d'un enfant avec un caractère particulièrement fort Une femme demande le divorce car son mari ne se dispute pas avec elle :

Cette fille souffre d'une allergie rare à l'eau : chaque fois qu'elle se lave, elle doit prendre des médicaments

Par Baptiste
1.933
Advertisement

Nous savons tous que l'organisme d'un individu humain adulte est composé d'environ 60% d'eau. Il est presque superflu, au vu de cette caractéristique qui est la nôtre, de s'attarder sur le caractère indispensable de cet élément pour notre survie. Nous, les humains, sommes naturellement et indissolublement liés à l'eau.

Ce n'est pas un hasard, à cet égard, si lorsque nous choisissons de nous baigner dans une piscine, dans la mer ou dans un lac, c'est en quelque sorte comme si nous répondions à un "appel" primordial, un besoin de reprendre contact avec l'eau. Mais que se passerait-il si notre corps considérait l'eau comme une substance toxique ?

via: Daily Mail

La réponse à cette question tient dans la vie quotidienne de Rachael Fetter. Cette jeune femme de 23 ans vit en Amérique, dans l'État de l'Idaho, et fait partie des 50 personnes dans le monde qui souffrent d'urticaire aquagénique. Il s'agit d'une maladie très rare qui provoque de fortes réactions allergiques au contact de l'eau. La maladie a été officiellement diagnostiquée en 2019. Avant cela, on pensait que ses maladies étaient causées par une intolérance à certains types de savon.

Cependant, bien qu'elle soit en constante évolution, la situation ne s'est pas du tout améliorée. Cette condition rend la vie de la jeune femme difficile : chaque fois qu'elle se lave, elle est obligée de prendre des analgésiques. Elle peut se doucher pendant 5 minutes maximum, et presque exclusivement à l'eau froide.

Sa peau se remplit d'irruptions et elle ressent une intense sensation de brûlure qui s'atténue progressivement mais qui peut durer plusieurs jours. Comme si cela ne suffisait pas, même lorsqu'elle boit, elle est obligée de le faire avec modération. Elle ne peut prendre que de petites quantités de liquides, sinon elle risque de provoquer des troubles gastriques. Elle ne peut pas se permettre d'être surprise par une averse à l'extérieur, et même sa propre sueur peut provoquer une irritation. Bien que sa maladie soit si singulière et à bien des égards épuisante, Rachael vit avec elle avec beaucoup de patience et de courage.

Advertisement

Le jour où elle a été diagnostiquée, après plusieurs tests cutanés, cela a été pour elle plus un soulagement qu'une condamnation. Elle savait enfin à quoi elle avait affaire, et elle était consciente qu'elle n'était pas la seule à être confrontée à ce trouble tous les jours.

En attendant, et surtout en espérant qu'un remède soit trouvé, Racheal a décidé de raconter au monde son histoire pour que chacun puisse comprendre cette condition particulière. De la même manière, elle espère que ses paroles atteindront ceux qui partagent le même problème. Des personnes qui, comme elle avant, n'ont peut-être aucune idée de ce qui se passe en eux, mais qui savent peut-être maintenant qu'elles ne sont pas seules.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci