Leur mère les a abandonnés quand ils étaient petits : quand elle décède, ils écrivent une nécrologie qui fait froid dans le dos - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Leur mère les a abandonnés quand ils…
Un chien errant désespéré voit une portière ouverte et monte dans la voiture : ce geste courageux a changé sa vie Pourquoi les mères confondent-elles les noms de leurs enfants ? Il y a une réponse... et c'est magnifique !

Leur mère les a abandonnés quand ils étaient petits : quand elle décède, ils écrivent une nécrologie qui fait froid dans le dos

20.800
Advertisement

"Sans elle, le monde est un endroit meilleur". À première vue, cette phrase ne semble pas être la plus appropriée à écrire dans une nécrologie, et pourtant ce sont les mots des enfants de Kathleen, décédée à l'âgée de 80 ans.

Pour comprendre les raisons de cette rancœur, il faut faire un pas en arrière. C'était en 1962, lorsque Kathleen, après avoir épousé Dennis cinq ans plus tôt, est tombée enceinte du frère de son mari, Lyle, et a décidé de déménager en Californie, abandonnant les deux enfants de son premier mariage. Ainsi, après la mort de la femme, ces derniers ont voulu "avoir le dernier mot", en écrivant dans la nécrologie leurs "sentiments" envers la mère.

image: Awm.com

Kathleen Dehmlow (Schunk) est née le 19 mars 1938 de Joseph et Gertrude Schunk de Wabasso. Elle a épousé Dennis Dehmlow en 1957 et a eu deux enfants, Gina et Jay.

En 1962, elle est tombée enceinte du frère de son mari, Lyle Dehmlow, et a décidé de déménager en Californie. Elle a abandonné ses enfants, Gina et Jay, qui ont été élevés par ses grands-parents.

Elle est décédée le 31 mai 2018 à Springfield et sera maintenant jugée. Gina et Jay ne la regretteront pas, car ils savent que sans elle, le monde est un endroit meilleur.

image: Awm.com

Le frère et la sœur, interviewés plus tard, ont clarifié les raisons de ce geste. Dans les années qui ont suivi leur abandon, ils n'ont jamais reçu de gestes d'affection ou de reconnaissance de la part de leur mère. Une fois, elle s'est même présentée chez eux et a passé du temps à montrer à ses parents des photos de sa nouvelle famille en train de passer des moments heureux, ignorant totalement les deux enfants qui étaient à côté.

Les réactions à une telle nécrologie n'ont pas manqué d'affluer, même de la part d'autres membres de la famille de Kathleen. Ils ont essayé d'expliquer clairement qu'il s'agissait de faits qui s'étaient produits de nombreuses années auparavant et que tout le monde dans la vie peut faire des erreurs, en soulignant que la femme s'était repentie du traitement infligé à ses enfants.

Des justifications que Gina et Jay n'ont cependant pas prises en compte : à cause des choix de la mère, ils ont été marqués à vie, et aucun repentir tardif ne pouvait leur rendre toutes ces années passées dans l'indifférence et dans l'ombre. Ils voulaient avoir "le dernier mot", et nous espérons vraiment que ce geste symbolique leur sera réconfortant.

Qu'en pensez-vous, ont-ils bien fait de prendre cette dernière revanche ou auraient-ils dû faire preuve de plus de clémence en cette occasion ?

Tags: FamilleHistoires
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci