Stress excessif : voici les signaux que le corps nous envoie et qu'il ne faut jamais sous-estimer - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Stress excessif : voici les signaux…
21 chats auxquels Mère Nature a voulu donner une fourrure un peu hors de l'ordinaire Les femmes qui se permettent un verre de vin sont plus intelligentes, c'est ce qu'une étude révèle

Stress excessif : voici les signaux que le corps nous envoie et qu'il ne faut jamais sous-estimer

13.306
Advertisement

De plus en plus de personnes souffrent de troubles allant de la dermatite à des états d'anxiété et des problèmes liés à l'alimentation : la plupart du temps, ces symptômes peuvent apparaître à la première analyse comme distincts les uns des autres, pourtant il existe un fil rouge. C'est le stress, cette condition que nous pensons n'être que mentale et qui se manifeste sur le corps de façon très précise.

Voici les signaux que le corps nous envoie pour nous dire que nous nous soumettons à un stress excessif.

  • Maux de dos. Les conditions de stress chronique entraînent une production excessive de cortisol et une surcharge des glandes surrénales. L'un des symptômes d'un stress excessif est le mal de dos, situé dans la partie inférieure, où - non par hasard - sont situées les glandes.
  • Troubles intestinaux. Sous l'effet du stress, on constate une augmentation des catécholamines, des neurotransmetteurs qui peuvent altérer la paroi interne de la muqueuse intestinale. De plus, ce système est étroitement lié au système nerveux et réagit immédiatement par la constipation ou les diarrhées si le système nerveux central est perturbé par le stress.
  • Action sur le cerveau. Le cortisol a un effet direct sur les cellules neuronales : non seulement il endommage les cellules de la région hippocampique, mais il accélère également le vieillissement de la matière cérébrale.

En général, notre corps émet plusieurs sonnettes d'alarme qui peuvent nous aider à prévenir des dommages prolongés, surtout au cerveau. En plus des douleurs classiques et des irrégularités intestinales, d'autres événements à surveiller peuvent survenir :

  • Perte de mémoire ou brumisation (même brève) des capacités cognitives auxquelles nous sommes habituellement habitués ;
  • Déséquilibres de l'appareil squelettique ou musculaire ;
  • Problèmes hormonaux qui se produisent avec des irrégularités dans le cycle ;
  • Modifications du métabolisme des glucides et accumulation injustifiée de graisse dans l'organisme ;
  • Irritations cutanées ;
  • Maux de tête récurrents et apparemment sans raison ;
  • Système immunitaire particulièrement vulnérable.

Lorsque certains de ces symptômes ne sont pas liés à des maladies détectables, il est très probable qu'ils aient une racine nerveuse et soient déclenchés par le stress auquel nous sommes soumis. Il peut s'agir d'une préoccupation intériorisée au sujet de notre situation financière, d'une question familiale non résolue ou d'une crainte que nous ne pouvons admettre. Il peut aussi s'agir simplement d'un problème de repos nocturne inconstant et de mauvaise qualité, ce qui se répercute sur un stress élevé au travail.

Quelle qu'en soit la cause, ne la sous-estimez jamais et attaquez-la avant qu'elle n'entraîne des conséquences plus graves.

Tags: Bien-êtreSanté
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci