Le cerveau d'un menteur fonctionne différemment : voici les mécanismes qui le poussent à mentir - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le cerveau d'un menteur fonctionne différemment…
La présence active du père dans la croissance de son enfant favorise son développement intellectuel, selon la recherche L'animal que vous voyez en premier peut vous en dire plus sur votre véritable essence

Le cerveau d'un menteur fonctionne différemment : voici les mécanismes qui le poussent à mentir

Par Baptiste
2.685
Advertisement

Quel est le secret pour être un menteur parfait ? C'est simple : il faut beaucoup d'entraînement. Ce n'est rien de plus que la synthèse poussée à l'extrême de diverses études neuroscientifiques sur les mécanismes cérébraux des personnes qui mentent habituellement. Dans la pratique, la tête d'un "joueur de pipeau" travaille différemment par rapport à celle d'une personne "normale".

Habituellement, lorsque nous faisons une déclaration que nous savons fausse, notre réponse intérieure déclenche la culpabilité, notre corps réagit chimiquement à quelque chose qui est perçu comme non-naturel. Dans le cas d'un mythomane professionnel, tout cela ne se produit pas, ou plutôt, cela cesse de se produire avec le temps et l'exercice.

Un menteur chronique a graduellement acquis la capacité d'être insensible à la sincérité, en ignorant ce stimulus naturel qui nous fait sentir gêné d'être conscient de son propre mensonge. Le mensonge est donc une aptitude qui peut être développée à l'instar des attitudes telles que l'écriture, le dessin ou d'autres activités "créatives".

Bien sûr, le fait d'avoir une sorte de prédisposition génétique peut beaucoup aider, mais cela ne signifie pas qu'une personne honnête à l'origine ne peut pas devenir un bon conteur avec un entrainement adéquat.

On a également observé que chez les menteurs pathologiques, le cerveau contient environ 14 % de matière grise en moins, mais jusqu'à 25 % de matière blanche en plus. Cela signifie que chez les personnes avec une capacité de déformer la réalité plus développée, il y a beaucoup plus de connexions entre les idées et les souvenirs. De plus, pour être crédibles, les mensonges doivent être cohérents, il est donc essentiel de ne pas se contredire et de pouvoir improviser si nécessaire en faisant appel à des associations rapides.

Tout le monde peut réussir à mentir, ce qui compte, c'est de le faire régulièrement, et éteindre progressivement la composante émotionnelle qui nous conduit à être sincères ou à nous trahir lorsque nous essayons d'aller à l'encontre des valeurs morales fondamentales. Indépendamment de la motivation qui pousse à dire un mensonge, il est facile d'imaginer comment cette attitude peut alors devenir un style de vie à tous les effets.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci