Partir en vacances, c'est prévenir les maladies - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Partir en vacances, c'est prévenir…
Mon chien n'est pas mon Une maman emmène son bébé au travail : son patron la prend une photo, mais un vif débat se déclenche

Partir en vacances, c'est prévenir les maladies

450
Advertisement

Les nombreuses obligations personnelles, familiales et professionnelles d'une année entière mettent notre corps à rude épreuve. Le résultat est une accumulation de trop de fatigue et un affaiblissement de nos défenses naturelles. En plus des raisons environnementales et climatiques, le rhume, la grippe et la bronchite peuvent être pris plus souvent parce que le système immunitaire est trop affaibli. La solution ? Faites une pause chaque fois que vous en avez l'occasion, en organisant un séjour en dehors de la ville ou peut-être un voyage.

S'évader du stress, du chaos de la vie de tous les jours, c'est un vrai remède, un remède pour se ressourcer. Partir en vacances fait partie intégrante d'un mode de vie sain, tout comme manger équilibré ou faire de l'exercice.

Une autre raison d'enfreindre la règle est aussi de reprendre du temps pour soi et pour sa famille, des choses qui sont trop souvent négligées mais qui comptent vraiment. Le secret du bien-être n'est pas d'attendre d'avoir atteint la limite, mais de trouver des espaces pour soulager la pression et retrouver des forces. S'éloigner périodiquement du rythme effréné de la vie quotidienne est aussi un bon moyen d'améliorer sa créativité et sa capacité à résoudre des problèmes sur lesquels on s'est "bloqué", cela aide le cerveau à se régénérer.

Dans la plupart des cas, nous essayons d'accumuler autant de jours que possible pour les apprécier tous ensemble dans le cadre d'un long séjour. Aucun problème là-dessus, mais il serait peut-être encore mieux d'étaler ses vacances tout au long de l'année. La raison en est que vous évitez ainsi ce qu'on appelle le syndrome post-vacances, c'est-à-dire rentrer au travail déprimé et démotivé. D'autre part, les petits changements d'agenda, pas trop drastiques, permettent de vous reposer sans perdre trop le rythme.

Si l'objectif principal d'un séjour est d'améliorer l'état de bien-être physique et mental, il est également nécessaire de choisir la destination en fonction des besoins personnels. Les personnes souffrant d'asthme et d'allergies peuvent trouver un soulagement dans les régions montagneuses moins polluées. Il en va de même pour ceux qui souffrent d'hypotension, tandis que ceux qui sont hypertendus peuvent choisir la mer, tout comme ceux qui ont des problèmes de thyroïde. La photosensibilité et la sensibilité à la chaleur ou au froid peuvent également guider le choix de la période, c'est-à-dire la planification d'un voyage en hiver ou en été, selon le goût et la prédisposition.

Quoi qu'il en soit, toutes les vacances sont bonnes pour se recharger... même si vous ne vous déplacez qu'à quelques kilomètres de chez vous !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci