Une grand-mère envoie une lettre très triste à un journal : après l'avoir lue, vous vous précipiterez pour embrasser la vôtre ! - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une grand-mère envoie une lettre très…
Grandir avec une sœur fait de vous une meilleure personne.... vérité scientifique ! En Suède, un

Une grand-mère envoie une lettre très triste à un journal : après l'avoir lue, vous vous précipiterez pour embrasser la vôtre !

15.760
Advertisement

Certains appellent ça le cycle de la vie, pour d'autres, c'est un signe de l'indifférence de notre époque. Quand nous sommes jeunes, nous sommes pleins d'énergie et entourés d'amis et de connaissances. Ensuite, nous fondons une famille et nous créons des liens. Mais quand nos enfants grandissent et font leur vie, il arrive que nous restions seuls, dramatiquement seuls.

Une dame âgée, mère, grand-mère et arrière-grand-mère, a parlé de sa situation à un journal espagnol. Nous vous proposons la traduction de sa lettre émouvante qui nous invite à réfléchir sur la manière dont nous nous comportons avec les générations plus âgées.

Il s'intitule : "Ce que j'ai et ce que je n'ai pas".

image: pixabay.com


"Cette lettre, c'est le bilan de ma vie. J'ai 82 ans, 4 enfants, 11 petits-enfants, 2 arrières-petits-enfants et une chambre de 12 mètres carrés. Je n'ai plus de maison ou mes affaires auxquelles je suis attachée, mais j'ai une personne qui range ma chambre, prépare ma nourriture et fait mon lit, vérifie ma pression et me pèse. Je n'ai plus le rire de mes petits-enfants, je ne peux plus les voir grandir, les embrasser et les voir se disputer ; certains d'entre eux viennent me rendre visite tous les 15 jours ; d'autres tous les trois ou quatre mois ; d'autres, jamais.

Je ne fais plus de croquettes ou d'œufs farcis, ni de rouleaux de viande hachée, ni le point de croix. J'ai encore un passe-temps, c'est le sudoku qui m'amuse un peu".

image: Max Pixel

"Je ne sais pas combien de temps il me reste, mais je dois m'habituer à cette solitude ; je fais de l'ergothérapie et j'aide ceux qui sont dans un état pire que le mien, même si je ne veux pas trop m'y attacher : ils disparaissent fréquemment. Ils disent que la vie devient de plus en plus longue. Pourquoi ? Quand je suis seule, je peux regarder les photos de ma famille et certains des souvenirs que j'ai ramenés de chez moi. Et c'est tout.

J'espère que les prochaines générations comprendront que la famille est construite pour avoir un avenir (avec des enfants) et qu'elles récompenseront leurs parents du temps qu'ils ont passé avec eux pour les faire grandir.

Advertisement


La lettre, publiée par un journal de Grenade, a été partagée sur Twitter par l'utilisateur Aner Gondra et elle est immédiatement devenue virale. Nous espérons que les nouvelles technologies aideront les jeunes à mieux comprendre la vie et à montrer du respect et de l'amour pour leurs ancêtres. Après tout, quoi de plus agréable que de passer du temps avec ses grands-parents ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci