Ses Grands-parents Ne Lui Ont Jamais Sentir L'absence De Son Père : 20 Ans Plus Tard, Une Lettre Déchirante Fait Surface. - RegardeCetteVideo.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Ses Grands-parents Ne Lui Ont Jamais…
Ces palettes devaient être jetées, mais une famille a eu une idée brillante et le résultat est excellent. 16 personnes qui ont donné une interprétation tout à fait personnelle de la sécurité au travail.

Ses Grands-parents Ne Lui Ont Jamais Sentir L'absence De Son Père : 20 Ans Plus Tard, Une Lettre Déchirante Fait Surface.

1.100
Advertisement

Katy, comme beaucoup d'autres enfants, a dû faire face à un grand traumatisme durant son enfance : l'absence de son père. Bien sûr, l'amour de sa mère et de ses grands-parents l'a entourée et ne l'a jamais fait se sentir seule, mais Katy a continué à demander son père pendant longtemps et pourquoi tous les autres enfants en avaient un et elle non. Les années passèrent, Katy devint une jeune femme et avec le temps, elle sembla même avoir oublié cet homme qu'elle n'avait jamais connu : mais ce n'était pas le cas. Sa mère s'en aperçue et trouva une lettre écrite par Katy dans sa chambre 20 ans après sa naissance, ce qui lui broya le cœur.

Tu n'imagines pas combien je t'ai voulu, chaque jour de plus en plus, maintenant je suis grande et je vois mes amis avec une mère et un père, alors que moi je n'ai que ma mère. Je me demande tous les soirs pourquoi tu m'as quittée, pourquoi tu ne voulais pas m'aimer, pourquoi tu n'as pas eu le courage de prendre cette responsabilité, pourquoi tu as préféré t'échapper en me laissant avec une certitude que je ne cesse de me répéter : "Je n'ai pas de père".

Tu ne peux même pas imaginer ce que je peux ressentir. Tu ne peux pas imaginer combien de fois j'ai eu besoin de toi et je t'ai détesté parce que tu n'étais pas là à ces moments-là. Mais j'ai appris une chose : qu'en te haïssant je n'y gagne rien et c'est pourquoi je t'écris cette lettre.

 

Pour l'homme que j'aurais dû appeler "papa".

Honnêtement, je sais très peu de choses sur toi. Je ne voulais pas assaillir ma mère avec des questions auxquelles on ne pouvait pas répondre, parce que même en sachant peu de choses sur toi, cela ne changerait pas grand-chose. Je l'ai aussi fait pour qu'elle n'y pense pas trop, parce qu'elle ne le mérite pas. Elle a très bien joué les deux rôles, le père et la mère, tu serais surpris.

Tu penseras peut-être que je veux me venger, et te dire que tu es le pire homme et le pire père qui a pu me tomber dessus , mais non, ce n'est pas le cas. Je ne te dirai pas non plus que tu devrais avoir honte du manque d'amour envers moi. Je veux plutôt te dire que je te pardonne, du fond du cœur.

Je pardonne ton absence, parce qu'au final, cela a fait de moi une personne forte, plus indépendante, plus têtue et, bien sûr, plus courageuse. Je te pardonne parce que si moi j'avais besoin de toi, toi tu n'as jamais eu besoin de moi.

Il y a quelqu'un, en dehors de ma mère, qui a comblé le vide que tu as laissé : mon grand-père. Il était à mes côtés à chaque occasion importante pour moi et j'ai toujours maintenu qu'il était la deuxième meilleur option en tant que père. Ayant déjà été père, il n'était pas difficile pour lui de m'éduquer, et il l'a très bien fait.

Tu sais, c'est un grand homme, il a un grand cœur, si grand qu'il ne m'a jamais mal parlé de toi. Même si, maintenant que j'y pense, il ne m'en a pas parlé, simplement parce que tu as décidé de ne pas faire partie de nos vies. Qu'aurait-il dû dire ? Que dire d'une personne qui a choisi de s'absenter ? Rien !

Advertisement

C'est lui qui m'a appris à être une personne reconnaissante et gentille, il m'a enseigné à partager ce que je possède avec les autres. Il m'a appris à ne jamais cesser de me battre pour réaliser mes rêves , à ne jamais abandonner, à me lever après chaque défaite et à continuer à sourire. Il m'a appris à être forte et non vulnérable, à ne pas souffrir pour ce qui n'en vaut pas la peine, à reconnaître et à apprécier ma valeur. Il m'a appris à être moi-même simple et à ne pas cesser de croire en mes idéaux.

Papa, peut-être que tu ne mérites même pas d'être appelé comme ça : mais ce n'est pas moi qui décide, mais la vie elle-même, alors je te pardonne ! Parce qu'en ne te connaissant pas, j'ai connu d'autres chemins. Des gens merveilleux qui m'ont fait me sentir aimé et qui ne m'ont pas fait sentir ton absence. Par exemple, ma grand-mère m'a appris à être une personne qui respecte ce dont en quoi elle a confiance. Elle m'a enseigné la valeur de la loyauté, envers moi-même et à ceux que j'apprécie. Elle m'a appris à être fidèle, surtout lorsque des sentiments sont en jeu. Elle m'a appris à toujours parler au nom de la vérité, parce que les mensonges sont la pire chose qui existent. C'est elle qui me grondait et qui m'a fait comprendre la valeur de la punition, et vous ne savez pas à quel point je l'apprécie maintenant parce que je suis devenue une femme, une personne qui ne fait pas de mal aux autres et qui se soucie du bien-être de ceux qui l'entourent.

Je te pardonne tout, parce que grâce à ce qui m'est arrivé, je sais maintenant ce que je suis : une adulte qui s'efforce chaque jour d'être meilleure. J'ai réalisé beaucoup de choses et grâce à elles, j'ai compris que tu ne m'as pas fait tant de mal. Sans ta présence, j'ai eu l'occasion de connaître le genre d'homme que je veux, non seulement à mes côtés, mais aussi en tant que père des enfants que j'espère avoir un jour et qui, j'en suis sûre, ne t’appelleront jamais 'grand-père'.

Je te pardonne, papa, parce que l'absence et la douleur que tu m'as fait ressentir m'ont finalement rendu invincible. Grâce à toi, j'ai appris à pardonner, j'ai appris à te pardonner !

Tu ne m'as pas détruit avec ton départ, ma vie va de l'avant, elle a continué son cours, des gens merveilleux y sont entrés pour m'enseigner la beauté de la vie. Ils ne peuvent pas dire que ma vie était mauvaise juste parce que tu n'étais pas là, au contraire, j'ai réussi à être extrêmement heureuse. Ainsi, tu peux rester tranquille, tu peux continuer ta vie en paix et ne pas te tourmenter à moi, parce que je t'ai pardonné.
J'espère vraiment que ta vie a pris un tournant et que tu es maintenant heureux, comme moi. Je te pardonne d'être l'homme qui m'a donné la vie, mais qui n'a pas grandi avec moi, et qui m'aime encore moins.

Cordialement, ta fille.

Les mots de Katy sont les mêmes que ceux que beaucoup de jeunes garçons aimeraient écrire à leur parent absent : sa lettre pourrait les aider à surmonter un grand traumatisme pour un enfant, comme le fait de ne pas savoir qui est la personne qui vous a donné la vie.

Je te pardonne tout, parce que grâce à ce qui m'est arrivé, je sais maintenant ce que je suis : une adulte qui s'efforce chaque jour d'être meilleure. J'ai réalisé beaucoup de choses et grâce à elles, j'ai compris que tu ne m'as pas fait tant de mal. Sans ta présence, j'ai eu l'occasion de connaître le genre d'homme que je veux, non seulement à mes côtés, mais aussi en tant que père des enfants que j'espère avoir un jour et qui, j'en suis sûre, ne t’appelleront jamais 'grand-père'.

Je te pardonne, papa, parce que l'absence et la douleur que tu m'as fait ressentir m'ont finalement rendu invincible. Grâce à toi, j'ai appris à pardonner, j'ai appris à te pardonner !

Advertisement

Vous pourriez aimer aussi:

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement
x

Veuillez vous identifier pour mettre en ligne une vidéo

Inscrivez-vous avec Facebook en 2 simples clics!
(Nous utilisons Facebook juste pour rendre l'inscription plus rapide, nous ne publierons RIEN sur votre mur)

Accéder avec Facebook

Vous avez aimé la vidéo?

Cliquez sur "J'aime" pour ne pas manquer les meilleures et rester à jour!

×

Je suis déjà fan, merci